Des elfes (suite)…

Il est vrai que j’avais écrit « bientôt », mais pour toutes sortes de raisons plus mauvaises que bonne j’ai repoussé l’échéance.  Bref, j’ai fait comme d’habitude : avec les moyens du bord ; disposant mes barbots à droite et à gauche selon l’espace que je pouvais avoir entre les lampadaires, non loin de la fenêtre et entre les livres de la bibliothèque.

C’est ici que ça se passe jusqu’au début du mois de Janvier.