Une rétrospective

Encore quelques heures avant que le calendrier 2015 ne s’achève.  Au moment où je tape ces mots nous sommes en matinée et j’ai du reste du mal à en trouver d’autres pour qualifier correctement 2015.  Rien à foutre, je continue sur le même rythme.  Promis.

Production, diffusion, cependant moins pour le blog.  Je vais tâcher pour 2016 de me défaire de ce que j’avais pour habitude de publier au quotidien (modèle de fonctionnement qui m’était pourtant resté dans le crâne en 2015), mais devenir hebdomadaire ou bis-mensuel.  Reste à voir.

Je n’ai donc surtout pas envie de ralentir, je crains quand même que pour l’an de crasse 2016 mes autres obligations qui me passionnent presque autant que la création artistique ne prennent un peu plus le dessus et que je me vois contraint de céder du terrain.  2014 et 2015 auront été marquées par ce défi de concilier « vraie vie » et barbots ce qui ne s’est pas fait sans heurts.  Comment vais-je y parvenir en 2016 ?  Je vais me souhaiter d’en sortir la tête haute.

Alors, une bonne année ?  Il n’en tient qu’à moi.  On fonce.

Zugzwang (processus)

Le finirai-je avant la fin de l’année ?  Je l’ignore.  Cependant, je choisis de faire un peu différemment de mon habitude et d’en montrer une partie du processus de création « en direct ».

Illustration en cours
Illustration en cours

Quelques portraits

Quelques portraits aujourd’hui et une expérimentation que j’avais faite il y a trois ans de cela et que je n’avais encore montrée nul part.  C’était suite à mon recueil (d’où le fond enduit de gouache qui était de mise durant cette période), j’avais passé un bon six mois dans le noir et blanc (enfin, tons de gris), j’avais donc bien envie que ça garoche coté couleurs (d’ailleurs je venais de remettre à neuf ma collection de crayons de couleur aquarellables).

Rien-n-égale_03

Remise à neuf

Deux peintures que j’ai remises à neuf ces derniers temps.  De bonnes pistes à poursuivre, mais le temps manque toujours entre devoir se consacrer au dessin et à la peinture elle-même.  Quoi choisir ?  Tout ai-je envie de répondre.

Colère_02

 

Dansez, dansez, sinon nous sommes perdus

Comme j’en prends du retard.  Les barbots s’accumulent dans mes archives, mais 24 heures ne suffisent pas et si je n’ai pas pour habitude me prononcer sur l’actualité comme sur quoi que ce soit d’autres que ma création, les évènements de Paris ne m’auront pas laissés indifférent moi non plus.  J’ai passé bien du temps à fouiller sur Internet, on s’en doute.

La section nus est bien morte cette année.  Un petit coup de pouce cependant, une série d’études basées sur le mouvement par la danse.  Quelques autres à venir bientôt.