Archives du mot-clé Bande-dessinée

Inktober et cie

Fini pour le mois d’Octobre, c’est passé tellement vite.  Je l’ai partagé entre mes obligations extra-artistiques, Inktober et suis revenu momentanément au Centre National d’Exposition compléter mes archives.  Aussi, quelques croquis pour deux commandes qui s’en viennent.

Commençons avec  Inktober qui s’achève lui aussi aujourd’hui.  D’ailleurs, comme l’an passé je lui ai réservé une page

 

…quant au CNE.

 

…les commandes.  J’y reviendrai.

 

 

…ça arrête pas !

Bien que je me l’étais planifié, je craignais d’avoir un automne trop tranquille à mon goût (…va savoir).  Ce n’est pas le cas, les événement s’enchaînent et mon rythme est repris en main.  En deux semaines, trois événements publics et parallèlement à cela, deux expositions qui se tiennent en même temps, l’une à L’Anse-Saint-Jean jusqu’à demain et l’autre à Chicoutimi jusqu’au 31 Octobre.

Tout d’abord, je me permets de présenter mon tout récent calendrier 2018

 

Pour une troisième année consécutive, j’ai à nouveau participé à La relève s’impose, symposium (très bien) organisé par le Centre National d’Exposition à Jonquière.  Agréablement surpris ai-je été par le calibre de dessin autours de moi… le thème de cette année : Ailleurs et autrement.   Comme dans le cas des deux années précédentes, nous avions deux journées complètes sur les lieux pour créer devant public et entouré d’autres participants.

 

Et puis ça s’est poursuivi à Petit Saguenay au Symposium des couleurs.  Éprouvant, mais une autre belle et productive fin de semaine (de trois jours) à mon actif.

 

…j’allais presque l’oublier, Inktober !  Comme l’an passé, j’y participe.  Je reste fidèle à la « Prompt List » officielle et tente, dans mes illustrations, de faire interagir autant que possible les éléments dessiner entre eux.  C’est le défi que je me rajoute au défi.

Solstice

Récapitulatif bi-mensuel de mon travail, je suis légèrement en avance, mais c’est que je vais devoir m’absenter.  Soit.

…une soirée portes ouvertes avec La Machine, mes colocs d’atelier ; une exposition collective dans l’église du village ; un musée à Jonquière qui m’a contacté pour un partenariat afin d’y vendre des originaux sur écorces et des reproductions imprimées (prints) ;  le portrait d’une amie ; mes sempiternels exercices et nus.

Ma foi, je n’ai pas eu le temps de le voir passer, je dois bien reconnaître que ce fut un mois de Juin fructueux (sans compter mon escapade sur d’autres terres et une autre qui m’attend pas plus tard que demain) et c’est maintenant que je le réalise en proposant ce bref bilan (dont j’ai une certaine fierté).

 

 

 

 

Ce qui n’est pas donné est perdu.

À peu près aucune production, mais beaucoup d’exercices et un nouveau terrain de jeu qui s’en vient.  Je laisse parler les images…

 

 

Où va l’printemps ?

Ces deux dernières semaines, puisque c’est au rythme de deux publications par mois que je me suis astreints, sont passées à une vitesse terrible.  Le printemps est enfin parmi nous, entre autres dessin, écorces, et peintures, me voici de retour dans mon potager.  Enfin, le plus important reste quand même ce que j’ai produit… moins qu’à mon habitude, car ce qui m’accapare à l’extérieur de ma création artistique a été bien prenant je le reconnais.

Bref, pour seul cru, un portrait d’un certain Dom Massi qui sévit dans un duo d’humour que j’apprécie, les Pic-Bois.  J’avais déjà réalisé ceux de deux de ses compères : Maxime et Julien.  Évidemment, insatisfait la première fois, je l’ai recommencé.

 

En retard ?

J’avais déjà écrit que mes publications seraient bi-mensuelles désormais, toutefois j’ai manqué à ma promesse ce mois-ci… et je sens que je vais encore déraper prochainement.

Être seul aux commandes à l’immense avantage de faire avancer les choses sans avoir constamment à demander l’avis aux autres et ainsi de pouvoir régler la vitesse à sa convenance.  En revanche j’ai bien des dossiers ouverts en même temps et si le défi de les gérer tous est intéressant, c’est beaucoup de poids sur mes épaules (évidemment).  Bref, d’autres obligations extérieures à ma création artistique m’appellent et je dois y subvenir.

Voici pour le mois d’Avril coté écorces.  Une goélette et un portrait (à l’occasion d’un concours que j’ai organisé avec le printemps qui arrivait par le biais de Vague de concours)

 

…et quelques nus bien-sûr.

 

 

Faire des barbouillages et des vagues

J’aurai achevé deux commandes ce mois-ci et suis en train de travailler sur une troisième.  Entre temps, j’ai tenté de participer au 23HBD (marathon de 23 heures où l’on est tenu de produire une bande-dessinée de 24 planches), du nouveau dans ma boutique Etsy et  j’ai lancé un concours via la Vague de concours  (c’est jusqu’au 02 Avril et je fais tiré un portrait personnalisé sur écorce).