35ème de Tadoussac… un peu plus propre (suite)

L’idée a été bel et bien choisie et c’est à mon tours d’aller au propre.  Ça se passe à l’échelle, comme d’habitude tout est découpé et assemblé ensuite dans Photoshop (à partir de mon carnet).  Ce n’était pas ma décision première, car je voulais tout réaliser à même le support final (un papier bristol de 11 X 17 pouces).  Pour des raisons d’assurance qualité et parce que j’ai eu à faire beaucoup d’allers-retours (virtuels) entre mon atelier et l’équipe du festival, je suis revenu sur cette décision.

 

C’était hier, a District Saint-Joseph à Québec, la conférence de presse du festival à laquelle j’avais été invité.  La météo n’était pas en ma faveur, mais j’ai assumé et même fait une entorse à l’un de mes principes : ne pas montrer mon visage.   Enfin, comment dire non à une collaboration aussi fructueuse ?

 

35ème de Tadoussac… un peu plus propre

L’étape suivante les vignettes et les croquis, une fois que l’idée a été choisie étant de passer à la maquette.  En fait, une version plus petite, mais respectant le format final bien sûr, grâce à laquelle j’ai pu échanger avec l’équipe du festival afin d’en arriver à la version finale la plus satisfaisante possible.  Je reconnais que je n’ai toujours pas mis ma chaîne Youtube à jour, mais les vidéos où je m’explique de vive voix sont sur ma page.  @bientôt.

 

 

My relaxing is my job

À la mi-Novembre nous sommes et les choses avancent… et n’avancent pas à la fois.  Si l’inspiration, la verve, le goût d’aller de l’avant et évidemment, le besoin viscéral d’exprimer quelque chose sont toujours au rendez-vous, je note en réalité qu’il y a une régression coté ventes et commandes par rapport à l’an passé.

Demain, un énième marché (de Noël), c’est au village que ça se passe et c’est en traînant les pieds que je sens que je vais y aller… habituellement, je préserve le blog de ce genre d’épanchement, mais voilà que les choses risque de changer (à nouveau) : je songe, pour la première fois de ma vie, très sérieusement à mettre en hiatus ma vocation d’artiste, voir même de l’abandonner.

Ce n’est pas un autre (bientôt) 13 ans de pratique acharnée avant d’atteindre pleinement ce que je mérite qui m’effraie, mais plutôt le poids ce que cela représente et la densité de ce qui s’est accumulée (et va continuer à…) qui pèse déjà sur mes épaules et qui me questionne à savoir si je continue ou non.  Tout simplement, cette pratique artistique qui me draine, je le reconnais, me coûte vraiment beaucoup plus qu’elle ne me rapporte et ce, à tous les niveaux.

Même au regard de tout que cette vocation représente de temps, d’argent, de matériel, de savoir-faire et de sacrifices parfois déchirants afin de pouvoir y poursuivre ma pratique, l’idée et l’envie de commencer une autre vie s’impose de plus en plus.

Je ne sais trop, si je sais ce que je veux pour la suite (advenant le cas où je mettrais bel et bien cette vocation de coté d’une façon ou d’une autre), je n’en connais pas encore la forme (mais je cherche activement).  Mes considérations sont de l’ordre du lâcher-prise en fait et par expérience, c’est toujours ainsi que les choses les plus adaptées pour soi arrivent.

@suivre…

Pour en revenir à des choses plus concrètes : j’ai donné naissance à un compte Instagram, deux commandes, le départ vers un nouveau type de production pour mes écorces et une nouvelle exposition, au Cambio à Chicoutimi cette fois…

 

 

….les écorces.

 

…et puis l’exposition

Inktober et cie

Fini pour le mois d’Octobre, c’est passé tellement vite.  Je l’ai partagé entre mes obligations extra-artistiques, Inktober et suis revenu momentanément au Centre National d’Exposition compléter mes archives.  Aussi, quelques croquis pour deux commandes qui s’en viennent.

Commençons avec  Inktober qui s’achève lui aussi aujourd’hui.  D’ailleurs, comme l’an passé je lui ai réservé une page

 

…quant au CNE.

 

…les commandes.  J’y reviendrai.

 

 

Un congé, des commandes et une fripouille

Un mois de Mars intéressant à vrai dire.  Une commande sur laquelle je travaille et puis une autre qui va suivre tout de suite après.  Tout cela a été précédé d’un bref congé où j’aurais bien sorti quelques nus.

Fidèle à ma résolution de créer des vidéos pour présenter ma production, j’ai du nouveau qui arrive, mais en attendant

Je suis aussi en train de faire une certaine remise à jour de mon recueil, en rendant le contenu présentable dans ma boutique Etsy.  @bientôt.

 

 

Dedans Janvier

Un mois de Janvier dans l’allégresse pour ma pomme, mais un gros manque de posts ce mois-ci dans mon blog… la production est toujours-là, certes et j’ai dû jongler avec, mon atelier (que je partage…) en constante mutation, Etsy et alimenter la bête Facebook.

En rafale : Etsy, un portrait et un autre portrait, un logo…