Inktober

C’était encore un tours d’Inktober le mois passé, je l’ai surtout passé dans Instagram.  En fait, cette année, j’ai choisie de ne pas me fier aussi strictement que les deux précédentes à la liste officielle, mais plutôt d’y aller avec des portraits.

Sans que je comprenne très bien moi-même, j’ai un attrait particulier pour les portraits et en attendant que la réponse n’arrive, c’est encore dans cette direction que je me lance.  Enfin bref, des portraits d’humoristes à ma manière et qui sait, peut-être une façon d’injecter une dose de légèreté dans ma production.

 

Post mortem et récidive (procès de solitude – 2018)

Pour des raisons de « vraie vie », je n’ai pas encore accumulé suffisamment d’œuvres dans ma production cette année pour proposer assez d’inédits dans mes récentes expositions, ce qui est un de mes points d’honneur pourtant.

Deux expositions en parallèle en ce moment, l’une à la bibliothèque municipale de Chicoutimi et l’autre, rituellement, au Bistro de L’Anse.  Dans le cas de la seconde, c’est la quatrième année consécutive que je m’y commets et ce bistrot reste encore mon lieu préféré pour ce faire.  Aussi, et parce que le contexte cette année s’y prêtait bien et comme cela faisait longtemps que je souhaitais réaliser une archive bien à ma façon d’une de mes expositions (en collaboration avec le vidéaste et ami Yannick Limary), je me suis lancé dans le truc… et j’en suis, humblement, très fier.  Une vidéo d’un petit trois minutes avec pour fond sonore Chums…  Vraiment, il va falloir que je me surpasse pour présenter de meilleure façon mes prochaines expositions.

Encore un gros merci à Mononc’ Serge qui a bien voulu me prêter sa superbe chanson… et même Les Pic-Bois qui font une brève apparition dans mes cadres (…et Julien Bernatchez itou).

 

Nouvelle production

J’ai une exposition à la bibliothèque de Chicoutimi qui est prévue pour le mois d’Août prochain et cela devient aussi une nouvelle production que j’ai débutée en Décembre de l’année dernière.  Fidèle à mon habitude, je documente et archive ma progression et en profite pour vous en faire part.  Pour l’instant encore, je préfère laisser parler les photos que j’en ai prises et vous reviendrez bientôt sur le comment du pourquoi.

 

En retard ?

J’avais déjà écrit que mes publications seraient bi-mensuelles désormais, toutefois j’ai manqué à ma promesse ce mois-ci… et je sens que je vais encore déraper prochainement.

Être seul aux commandes à l’immense avantage de faire avancer les choses sans avoir constamment à demander l’avis aux autres et ainsi de pouvoir régler la vitesse à sa convenance.  En revanche j’ai bien des dossiers ouverts en même temps et si le défi de les gérer tous est intéressant, c’est beaucoup de poids sur mes épaules (évidemment).  Bref, d’autres obligations extérieures à ma création artistique m’appellent et je dois y subvenir.

Voici pour le mois d’Avril coté écorces.  Une goélette et un portrait (à l’occasion d’un concours que j’ai organisé avec le printemps qui arrivait par le biais de Vague de concours)

 

…et quelques nus bien-sûr.

 

 

Saint-Valentin (…j’imagine)

Première moitié du mois de Février écoulée (ou presque), il est temps pour moi de jeter un œil sur les deux dernière semaines.

Ça s’est passé entre le bricolage et l’aménagement de ma moitié d’atelier (…que je partage comme on le sait), une production de miniature (histoire de gagner du temps) ainsi que ma boutique Etsy que je ne cesse d’améliorer.

 

 

 

 

 

 

Feuilles d’écorce et marché

Au marché de Noël récemment, j’ai aussi produit deux nouvelles feuilles d’écorce.  Je me suis donné la contrainte et l’objectif de rester un moment avec ce médium et ce rendu, toutefois je me laisse la liberté d’aller vers d’autres sujets, en l’occurrence animalier.

 

…et puis le marché.  C’est que désormais j’occupe un atelier que je partage avec La Machine et nous en avons profité pour y établir nos kiosques respectifs afin de vendre nos produits. Que du bonheur à vrai dire.

Récapitulons (feuilles d’écorce)

Nouvelle production  de « feuilles d’écorce » sur laquelle je travaille et qui aura prit toute son ampleur d’ici le courant de 2017 (les idées ne manquent pas).  Support et médium que j’adore, par la forme certes, mais inspiré par des photos d’époque, j’assume d’une part mon goût pour les choses du passé et, si je reste dans la même forme une fois sur l’autre et sur une longue période (une nouveauté pour moi), j’ai une grande liberté dans les choix des thèmes et des sujets que je peux aborder.  C’est comme ci la feuille d’écorce fédérait naturellement tout ça,

Enfin bref, j’en ai distillé suffisamment ce dernier mois pour en faire un récapitulatif.

La commande sur laquelle je travaillais dernièrement est achevée depuis deux semaines…
lanse_01

 

 

…il y a aussi le marché de Noël au village qui arrive à grand pas et puisque j’ai une production suffisante en quantité pour l’instant, j’utilise le temps qu’il me reste d’ici là pour exécuter quelques miniatures sur des thèmes animaliers.

 

…et pour le reste, vous connaissez déjà.