14ème anniversaire et 5ème acte

Publier une fois semaine était trop contraignant au regard de mon emploi du temps ainsi que de ce que les autres réseaux sociaux réclament de tribu.  Nous arrivons bientôt au terme de l’an de grâce et de crasse 2018, pour l’an prochain, je vais plutôt publier dans ce blog mensuellement… et puis ça donnera une meilleure ligne directrice.  Tiens, j’en fais une résolution pour 2019.

Au risque de me répéter, c’est Instagram qui s’est imposé et j’y entretiens mon compte quotidiennement.  Plus simple, plus pragmatique et surtout moins salope que Facebook (…bien que leur appartenant, profitons-en).  Quant à ma page Facebook, j’en suis à répugner y publier quoi que ce soit.  C’est quand même dans ce blog que je me sens le plus à la maison… Ouais, c’est vrai que t’en as sans doute rien à foutre.  Moi itou je m’en battrais les couilles à ta place.  

Enfin bref, 14ème anniversaire de vocation pour moi aujourd’hui.  C’est vraiment  très loin d’être aussi important que le 5ème acte des gilets jaunes en France, mais ces kilomètres de surfaces que j’ai peintes et dessinées restent encore ma meilleure façon d’hurler que j’existe, aussi égoïste que cela puisse paraître ou même être.  Toute ma gratitude à toi (et à vous) qui passe (passez) par ici et même qui as (et avez) lu jusque là.

…et je laisse les images parler.  Je te et vous souhaite une belle vie.

Post mortem et récidive (procès de solitude – 2018)

Pour des raisons de « vraie vie », je n’ai pas encore accumulé suffisamment d’œuvres dans ma production cette année pour proposer assez d’inédits dans mes récentes expositions.

Deux expositions en parallèle en ce moment, l’une à la bibliothèque municipale de Chicoutimi et l’autre, rituellement, au Bistro de L’Anse.  Dans le cas de la seconde, c’est la quatrième année consécutive que je m’y commets et ce bistrot reste encore mon lieu préféré pour ce faire.  Aussi, et parce que le contexte cette année s’y prêtait bien et comme cela faisait longtemps que je souhaitais réaliser une archive bien à ma façon d’une de mes expositions (en collaboration avec le vidéaste et ami Yannick Limary), je me suis lancé dans le truc… et j’en suis, humblement, très fier.  Une vidéo d’un petit trois minutes avec pour fond sonore Chums…  Vraiment, il va falloir que je me surpasse pour présenter de meilleure façon mes prochaines expositions.

Encore un gros merci à Mononc’ Serge qui a bien voulu me prêter sa superbe chanson… et même Les Pic-Bois qui font une brève apparition dans mes cadres (…et Julien Bernatchez itou).

 

2 croquis et 1 (potentielle) commande

Pas grand chose d’autres à ajouter que le titre à vrai dire.  L’un de ces croquis deviendra ensuite une sculpture en bois… bien sûr il faudra que le dessin soit plus achevé avant.  @bientôt.

Nouvelle production

J’ai une exposition à la bibliothèque de Chicoutimi qui est prévue pour le mois d’Août prochain et cela devient aussi une nouvelle production que j’ai débutée en Décembre de l’année dernière.  Fidèle à mon habitude, je documente et archive ma progression et en profite pour vous en faire part.  Pour l’instant encore, je préfère laisser parler les photos que j’en ai prises et vous reviendrez bientôt sur le comment du pourquoi.

 

Dessin d’imagination (suite)

Je fais en sorte d’être en avance lorsque j’ai un objectif, une commande ou un contrat à accomplir, c’est le cas pour ce deuxième défi du groupe Facebook Inkweek, le thème : fleuri.  Il s’agit tout simplement d’un thème hebdomadaire donné arbitrairement par l’administrateur du groupe en question.

 

Dessin d’imagination (…un début à toute chose)

Quelque chose qui me trotte depuis bien longtemps dans la tête, mais que je n’osais pas suffisamment aborder : dessiner d’imagination, soit sans références.  Bien sûr ces dernières sont toujours utiles (et même nécessaires) il y a simplement que je sens qu’après ses années de pratiques j’ai atteint un certain pallié et que mon perfectionnisme obsessionnel en vient même à me retarder dans certains cas (sinon trop souvent à mon goût).

Enfin bref, entre autres résolutions cette année, j’ai décidé d’intégrer une routine quotidienne de dessin d’imagination.  Je n’en suis qu’au début, je ne vous demanderai même pas d’être indulgents, je resterai toujours aussi sévère avec moi-même et assumer que les débuts  sont rarement grandioses.

@bientôt…