Post mortem et récidive (procès de solitude – 2018)

Pour des raisons de « vraie vie », je n’ai pas encore accumulé suffisamment d’œuvres dans ma production cette année pour proposer assez d’inédits dans mes récentes expositions, ce qui est un de mes points d’honneur pourtant.

Deux expositions en parallèle en ce moment, l’une à la bibliothèque municipale de Chicoutimi et l’autre, rituellement, au Bistro de L’Anse.  Dans le cas de la seconde, c’est la quatrième année consécutive que je m’y commets et ce bistrot reste encore mon lieu préféré pour ce faire.  Aussi, et parce que le contexte cette année s’y prêtait bien et comme cela faisait longtemps que je souhaitais réaliser une archive bien à ma façon d’une de mes expositions (en collaboration avec le vidéaste et ami Yannick Limary), je me suis lancé dans le truc… et j’en suis, humblement, très fier.  Une vidéo d’un petit trois minutes avec pour fond sonore Chums…  Vraiment, il va falloir que je me surpasse pour présenter de meilleure façon mes prochaines expositions.

Encore un gros merci à Mononc’ Serge qui a bien voulu me prêter sa superbe chanson… et même Les Pic-Bois qui font une brève apparition dans mes cadres (…et Julien Bernatchez itou).

 

35ème de Tadoussac… enfin !

C’est avec une certaine émotion que je la présente (tellement en fait, que j’ai du mal à gérer ma journée… et pourtant, je suis un psychopathe de discipline) : l’affiche du 35ème festival de la chanson de Tadoussac.  Enfin, car achevée depuis un moment déjà, mais il me fallait tout bonnement attendre l’autorisation pour la publier ici et ailleurs.

Un peu comme j’avais fait pour Sortir au soleil, je suis allé vers un visuel surréaliste et simple, mais qui soit aussi frappant que possible : placé correctement le minimum d’éléments pour mieux laisser parler l’illustration.  Par ailleurs, je souhaitais aussi remettre un visuel qui soit suffisamment parlant et agréable aux yeux pour que les festivaliers aient même envie de l’arracher des murs et puis revenir avec chez eux.  Avant toute chose, c’était de créer du beau que je voulais.  Reste à voir maintenant s’ils le feront et comment cette affiche va traverser le temps…

 

 

1 pouceuse et son camion

En compagnie de mon nouveau personnage, c’est ma résolution, je n’en démords pas : du dessin d’imagination et je le fais avec un fil conducteur.  Le prochain Inkweek : glace.  Je ne l’ai pas pris au pied de la lettre, j’ai pris glace comme froid et me suis inspiré d’une expérience de pouce (auto-stop) que j’ai vécu dans les Rocheuses, mais en y plaçant notre joyeuse alcoolique (sans bière cette semaine).

 

…en attendant une petite commande que j’ai achevée pour les éditions Altitude, le portrait de son fondateur : Adrien Abauzit.

Un congé, des commandes et une fripouille

Un mois de Mars intéressant à vrai dire.  Une commande sur laquelle je travaille et puis une autre qui va suivre tout de suite après.  Tout cela a été précédé d’un bref congé où j’aurais bien sorti quelques nus.

Fidèle à ma résolution de créer des vidéos pour présenter ma production, j’ai du nouveau qui arrive, mais en attendant

Je suis aussi en train de faire une certaine remise à jour de mon recueil, en rendant le contenu présentable dans ma boutique Etsy.  @bientôt.

 

 

Meeting people is easy (suite)

Période de Noël dans laquelle nous sommes oblige, j’y mets du miens histoire de continuer à faire mon chemin (toujours ouvert d’ailleurs à tenter des nouveaux trucs).  C’est à Rivière-Éternité, dans une auberge que ça se passe cette fois-ci.  Entre temps, j’aurais bien réussi à place une nouvelle feuille d’écorce.

Quai

 

Récapitulons (feuilles d’écorce)

Nouvelle production  de « feuilles d’écorce » sur laquelle je travaille et qui aura prit toute son ampleur d’ici le courant de 2017 (les idées ne manquent pas).  Support et médium que j’adore, par la forme certes, mais inspiré par des photos d’époque, j’assume d’une part mon goût pour les choses du passé et, si je reste dans la même forme une fois sur l’autre et sur une longue période (une nouveauté pour moi), j’ai une grande liberté dans les choix des thèmes et des sujets que je peux aborder.  C’est comme ci la feuille d’écorce fédérait naturellement tout ça,

Enfin bref, j’en ai distillé suffisamment ce dernier mois pour en faire un récapitulatif.

La commande sur laquelle je travaillais dernièrement est achevée depuis deux semaines…
lanse_01

 

 

…il y a aussi le marché de Noël au village qui arrive à grand pas et puisque j’ai une production suffisante en quantité pour l’instant, j’utilise le temps qu’il me reste d’ici là pour exécuter quelques miniatures sur des thèmes animaliers.

 

…et pour le reste, vous connaissez déjà.