1 pouçeuse et son camion

En compagnie de mon nouveau personnage, c’est ma résolution, je n’en démords pas : du dessin d’imagination et je le fait avec un fil conducteur.  Le prochain Inkweek : glace.  Je ne l’ai pas pris au pied de la lettre, j’ai pris glace comme froid et me suis inspiré d’une expérience de pouce (auto-stop) que j’ai vécu dans les Rocheuse, mais en y plaçant notre joyeuse alcoolique (sans bière cette semaine).

 

…en attendant une petite commande que j’ai achevée pour les éditions Altitude, le portrait de son fondateur : Adrien Abauzit.

Un congé, des commandes et une fripouille

Un mois de Mars intéressant à vrai dire.  Une commande sur laquelle je travaille et puis une autre qui va suivre tout de suite après.  Tout cela a été précédé d’un bref congé où j’aurais bien sorti quelques nus.

Fidèle à ma résolution de créer des vidéos pour présenter ma production, j’ai du nouveau qui arrive, mais en attendant

Je suis aussi en train de faire une certaine remise à jour de mon recueil, en rendant le contenu présentable dans ma boutique Etsy.  @bientôt.

 

 

Meeting people is easy (suite)

Période de Noël dans laquelle nous sommes oblige, j’y mets du miens histoire de continuer à faire mon chemin (toujours ouvert d’ailleurs à tenter des nouveaux trucs).  C’est à Rivière-Éternité, dans une auberge que ça se passe cette fois-ci.  Entre temps, j’aurais bien réussi à place une nouvelle feuille d’écorce.

Quai

 

Récapitulons (feuilles d’écorce)

Nouvelle production  de « feuilles d’écorce » sur laquelle je travaille et qui aura prit toute son ampleur d’ici le courant de 2017 (les idées ne manquent pas).  Support et médium que j’adore, par la forme certes, mais inspiré par des photos d’époque, j’assume d’une part mon goût pour les choses du passé et, si je reste dans la même forme une fois sur l’autre et sur une longue période (une nouveauté pour moi), j’ai une grande liberté dans les choix des thèmes et des sujets que je peux aborder.  C’est comme ci la feuille d’écorce fédérait naturellement tout ça,

Enfin bref, j’en ai distillé suffisamment ce dernier mois pour en faire un récapitulatif.

La commande sur laquelle je travaillais dernièrement est achevée depuis deux semaines…
lanse_01

 

 

…il y a aussi le marché de Noël au village qui arrive à grand pas et puisque j’ai une production suffisante en quantité pour l’instant, j’utilise le temps qu’il me reste d’ici là pour exécuter quelques miniatures sur des thèmes animaliers.

 

…et pour le reste, vous connaissez déjà.

 

 

Ballade d’hiver

Mon paysage est achevé.  Je n’ai pas pu m’empêcher de le retravailler, insatisfait la première fois (évidemment).  Certes l’image est un peu tordue, c’est que je me suis battu avec mon nouveau scanner.

Pins (deuxième fois)

 

Carnet (…et une prairie)

Je vois d’un bon œil ce retour de la couleur que je n’ai même pas volontairement provoqué, car j’étais en effet beaucoup dans l’encre et le noir & blanc ces trois dernières années.  Enfin, je suis quand même le premier à me reprocher que ma production est en générale très  « lourde » et que je n’y mets pas assez d’humour.  Un pas dans la bonne direction peut-être.  D’ailleurs, c’est aussi un retour à la peinture que je me souhaite.

Prairie_02

 

Un dernier (symposium)

Encore un symposium (c’est toutefois le dernier de l’année) auquel j’ai participé en début Octobre.  J’ai bien tenté de reproduire l’expérience de celui de Jonquière (concernant les journées de la culture) mais en vain.

Cette fois-ci, il s’agissait du symposium des couleurs et donnait essentiellement dans le paysage.  Je m’y suis essayé le temps du symposium lui-même avec les mêmes techniques qu’à Jonquière… l’ardeur, à cause de certains facteurs extérieurs à ma personne, n’y était pas et dans l’état actuel des choses le résultat n’est pas encore montrable (et le sera-t-il).

Pour finir, en ce qui concerne les kiosques et l’environnement, nous étions tous réunis sous le toit d’un grand aréna et puis, puisque j’étais avec Promotion des arts, le kiosque, le « miens » (car il était collectif), a été constitué hors de mon contrôle et je ne suis pas responsable des couleurs ailleurs que sur la toile que j’ai tentée de peindre.